Fonction des gènes de la famille elav/Hu dans la différenciation du système nerveux chez Xenopus laevis et Drosophila melanogaster

par Marie-Pierre Furrer

Thèse de doctorat en Biologie moléculaire et cellulaire du développement

Sous la direction de Maurice Wegnez.

Soutenue en 2000

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté des Sciences d'Orsay (Essonne) (autre partenaire) .

Le président du jury était Jean-Marc Jallon.

Le jury était composé de Maurice Wegnez, Jean-Marc Jallon, Serge Birman, Howard Beverley Osborne, Laurent Théodore.

Les rapporteurs étaient Serge Birman, Howard Beverley Osborne.


  • Résumé

    Le but de cette thèse était de comprendre le rôle des protéines de la famille ELAV/Hu dans le développement, le maintien et la fonction des neurones par l’analyse phénotypique de mutants de dérégulation d'elav/Hu sur deux organismes modèles. Chez le xénope, nous avons montré que 3 homologues de la famille elav/Hu (elrB, elrC et elrD) sont exprimés de façon différentielle au cours du développement du système nerveux, suggérant un rôle dans différentes phases de la maturation des neurones et la définition de différents sous-domaines neuraux. La dérégulation de l’expression d'elrB dans les embryons de xénope réduit l'expression de marqueurs neuraux précoces, stoppe la prolifération cellulaire et induit l’apoptose, suggérant un rôle dans la régulation post-transcriptionnelle de gènes impliqués dans le contrôle du cycle cellulaire et/ou l'apoptose. Chez la drosophile, l’expression ubiquitaire d’elav obtenue grâce au système UAS/Gal4 produit un phénotype de dépigmentation de la cuticule et des soies similaire à celui de mutants de la voie de biosynthèse de la dopamine (DA ; neuromodulateur et intermédiaire de synthèse de la cuticule chez la drosophile). Ce phénotype de dépigmentation suggère qu'elav régulerait l'obtention de la tyrosine hydroxylase (TH) neurale qui contrôle la 1ère étape de la biosynthèse de DA. Ce travail suggère que les protéines ELAV/Hu participent au contrôle du cycle cellulaire et/ou de l'apoptose en plus de leur rôle dans la différenciation des neurones. L'identification de la TH comme cible potentielle d'ELAV suggère un rôle dans le contrôle de la synthèse de la DA, établissant ainsi un lien entre la présence d'ELAV et la fonction du système nerveux.

  • Titre traduit

    Function of elav/Hu family genes in nervous system differentiation in Xenopus laevis and Drosophila melanogaster


  • Résumé

    The goal of this thesis was to understand the role of ELAV/Hu family proteins in the development, maintenance and function of neurons, using phenotypic analyses of deregulation mutants in two models. In Xenopus, we showed that 3 elav/Hu family homologs (elrB, elrC, and elrD) are differentially expressed during nervous system development, suggesting a role in different phases of neuron maturation and the definition of different neural sub-domains. Deregulating elrB expression in Xenopus embryos reduced early neuronal markers expression, stopped cell proliferation, and induced apoptosis, suggesting a role in post-transcriptional regulation of genes controlling cell cycle and/or apoptosis. In Drosophila, ubiquitous expression of elav, obtained with the UAS/Gal4 system, produced a phenotype of cuticle and bristles depigmentation. This phenotype, similar to that of mutants of dopamine (DA; neuromodulator and cuticle biosynthesis intermediate in Drosophila) biosynthesis. This depigmentation phenotype suggests that elav could regulate production of neural tyrosine hydroxylase (TH), which control the first step of DA biosynthesis. This work suggests that ELAV/Hu proteins participate in the control of cell cycle and/or apoptosis in addition to their role in neuron differentiation. Identification of TH as a potential target of ELAV suggests a role in controlling the biosynthesis of DA, thus establishing a link between ELAV presence and its function in the nervous system.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (iii-164 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 145-162

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(2000)370
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.