Role coordonne des integrines lors de la migration des cellules des cretes neurales in vitro et regulation de leur activation par sonic hedgehog

par SANDRINE TESTAZ

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de Jean-Loup Duband.

Soutenue en 2000

à PARIS 11, ORSAY .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les cellules des cretes neurales (ccn) font parties des types cellulaires de la moitie dorsale du tube neural qui sont induits par les membres de la famille des tgf notamment bmp4. Sous le controle de bmp4, les ccn acquierent par la suite des proprietes locomotrices transitoires qui leur permettent d'envahir differentes zones embryonnaires afin de s'y differencier. Leur migration s'effectue grace a l'acquisition d'integrines, recepteurs de la matrice extracellulaire environnante et dont la fibronectine est l'un des constituants majeurs. Nous avons tout d'abord etablit le repertoire des recepteurs integrines de la fibronectine exprimes par les ccn. Celles-ci ne presentent pas moins de sept integrines a leur surface mais seules quatre d'entre elles semblent directement impliquees dans la locomotion des ccn sur la fibronectine. Les integrines v 1 et 8 1 regulent l'adherence tandis que les integrines 4 1, 8 1 et v 3 controlent la migration. Il semble que l'integrine 4 1 coordonne l'activite des autres integrines fonctionnelles, ceci quel que soit le type de substrat utilise et probablement par l'intermediaire de molecules transmembranaires associees aux integrines, les tetraspanines cd81, cd82 et cd151. La polarite dorsoventrale du tube neural est le resultat des activites antagonistes des bmp et de sonic hedgehog (shh), l'inducteur des types cellulaires ventraux. Nous avons emis l'hypothese que shh constituait aussi un signal antagoniste de bmp4 lors de l'emigration des ccn. En effet, les ccn en presence de shh sont incapables de se deplacer. Cette inhibition de la migration par shh n'est pas le fait d'une modification de la specification des ccn ni d'un changement de la polarite du tube neural. De plus, la proliferation et la survie des ccn ne sont pas alterees. Shh n'affecte par non plus l'expression des cadherines, de rhob ou des integrines intervenant lors de l'emigration des ccn. En fait, shh inactive les integrines et controle ainsi l'adherence et la migration des ccn via une sequence specifique et distincte de celle impliquee dans l'induction des neurones. Nous proposons que shh n'est pas seulement impliquee dans la specification des neurones mais regule aussi le caractere migratoire des cellules du tube neural, revelant un nouveau role pour cette molecule dans le controle de la morphogenese.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 202 p.
  • Annexes : 546 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-014796
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.