Signature fossile d'une decomposition spinodale dans la multifragmentation de systemes nucleaires tres lourds

par GABRIEL TABACARU

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Bernard Borderie.

Soutenue en 2000

à PARIS 11, ORSAY .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Une description dynamique du processus de multifragmentation montre que si le systeme nucleaire forme lors de la collision se trouve dans le domaine des basses densites pendant un temps assez long, les instabilites mecaniques generees vont conduire a la decomposition spinodale du systeme. Le systeme choisi afin de prouver experimentalement cette hypothese a ete xe+sn a 32 mev/a d'energie incidente mesure avec le multidetecteur indra. Les qualites remarquables de detection du multidetecteur ont ete exploitees au maximum en developpant des techniques tres performantes pour l'etalonnage en energie des detecteurs silicium et des scintillateurs csi(t1). Pour la premiere fois la contribution des electrons delta dans le bilan de la lumiere emise par scintillateur a ete prise en compte de facon quantitative. Les evenements de multifragmentation d'un systeme constitue par la quasi-totalite des nucleons de la voie d'entree ont ete selectionnes a l'aide de criteres concernant la detection complete et la forme de l'evenement. Le modele dynamique bob, ou les instabilites spinodale sont simulees d'une facon assez realiste, reproduit bien l'ensemble des observables dynamiques et statiques. Des comparaisons plus exclusives ont ete realisees pour contraindre toujours plus le modele. Les correlations en vitesse reduite des fragments ont ete etudiees. Des informations sur la topologie de fragments au freeze-out ont ete extraites. Les correlations en charge des fragments ont montre l'existence d'une faible proportion des evenements (0. 1 pour-cent) caracterises par une emission de fragments de taille egale. Cela a ete interprete par comparaison au modele comme une signature fossile de la decomposition spinodale dans un systeme fini et comme une preuve indirecte, a travers l'existence d'une zone de coexistence (de type liquide-gaz), d'une transition de phase du premier ordre associee a la multifragmentation des noyaux chauds.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 118 p.
  • Annexes : 62 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-014775
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.