Architecture generique de systeme de vision a base de retine artificielle programmable

par ROBERT NGUYEN

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de THIERRY BERNARD.

Soutenue en 2000

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    En vingt ans, les retines artificielles ont acquis une maturite leur permettant de s'affirmer parmi les systemes de vision. Mais jusque la les aspects phototransduction et traitement ont eclipse la question du controle. L'objectif est ici de savoir comment organiser le controle d'un systeme de vision a base de retine artificielle pour qu'il soit efficace, idealement en degageant une architecture materielle/logicielle generique. Cette genericite se concoit pour un groupe restreint de l'ensemble heterogene des retines : les retines numeriques programmables depourvues de structures de controle. La retine dite tcl est utilisee comme support d'experimentation, notamment au sein de 3 architectures de machine implantees sur le banc de prototypage reprogrammable nomme emfri et sur deux plates-formes mobiles. La premiere architecture materielle, emulee par emfri, melange dans un processeur specifique les traitements scalaires et retiniens pour une bonne compacite mais aux depens de l'efficacite. Les deux autres architectures implantent une structure biprocesseur associant un microprocesseur courant et un processeur retinotopique specifique. Ce dernier est en charge du sequencement des instructions et de la gestion des informations retiniennes. Les aspects logiciels sont declines suivant 3 niveaux de complexite : langage retine, strategie de communication symetrique, et langage parallele de haut niveau du biprocesseur. Finalement, les performances et les limitations des aspects materiels et logiciels amenent a reconsiderer le reseau de communication tcl et le nombre de registres par pe. Cette analyse permet aussi de definir des criteres de selection architecturale en fonction des besoins d'une application. La structure biprocesseur


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 191 p.
  • Annexes : 86 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : M/Wg ORSA(2000)238
  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-014745
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.