Apports des observations infrarouges a l'etude des restes de supernovae

par THOMAS DOUVION

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de Pierre-Olivier Lagage.

Soutenue en 2000

à PARIS 11, ORSAY .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Cette these est consacree a l'etude de la poussiere dans les jeunes restes de supernova a partir d'observations principalement faites en infrarouge moyen avec l'instrument isocam du satellite iso. Apres une introduction generale sur les supernovae, les poussieres et les observations infrarouges, on montre comment ces dernieres mettent en evidence qu'une partie du materiel ejecte par la supernova cassiopee a s'est condensee en grains de poussiere. Une analyse spectroscopique de cette poussiere montre une composition a base de silicates, de quartz et d'oxydes d'aluminium. On propose un modele de chauffage collisionnel par les electrons du plasma dans lequel baignent les poussieres, qui permet de rendre compte de leur temperature. La detection de cette poussiere combinee avec l'observation du neon permet d'obtenir des informations uniques sur le melange des elements chimiques dans la supernova. Une consequence de ces resultats est une formation de poussiere limitee. Une recherche de poussiere dans d'autres restes de supernova galactiques a ete effectuee. La poussiere observee dans kepler et tycho semble d'origine circumstellaire ou interstellaire, et un modele de chauffage collisionnel nous renseigne sur les conditions physiques regnant dans ces regions. Les observations de la nebuleuse du crabe font apparaitre une forte emission synchrotron qui masque une eventuelle composante de poussiere. Ces constatations, ainsi que celles deduites de l'efficacite chimique de formation obtenue a partir des quantites produites observees, permettent de conclure que les supernovae comme cassiopee a sont actuellement moins efficaces dans la formation des poussieres que d'autres objets astrophysiques comme les etoiles evoluees.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 194 p.
  • Annexes : 208 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Observatoire de Paris (Section de Meudon). Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : MMf.TDouvion
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-014739
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.