Nouvelles sources laser d'impulsions breves pompees par diode

par FREDERIC DRUON

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Alain Brun.

Soutenue en 2000

à PARIS 11, ORSAY .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les travaux exposes dans ce memoire de these ont ete consacres a l'etude et a la realisation d'oscillateurs et d'amplificateurs laser a impulsions courtes pompes par diodes laser de puissance. Une premiere partie est consacree a la modelisation du gain et de l'amplification en pompage par diode. Une deuxieme partie porte sur le developpement d'une source compacte uv a base de microlasers amplifies. Cette etude a consiste tout d'abord a modeliser les regimes de fonctionnement pour les microlasers a declenchement passif par un absorbant saturable. Un regime haute cadence en pompage par diodes brillantes a alors ete mis en evidence. Un amplificateur entierement passif, simple et efficace a base de cristaux composites a ensuite ete developpe. Finalement, une conversion en frequence a permis l'obtention d'uv a 355 nm. Des impulsions sub nanosecondes (<<<>500 ps) ont ete obtenues a des cadences de l'ordre de 50 khz avec une puissance moyenne dans l'uv de 100 mw. Nous montrons enfin le transfert de technologie realise avec la pme nanolase qui a permis de rendre cette source commercialisable. Une troisieme partie porte sur l'etude et le developpement de sources a impulsions femtosecondes a base de gdcob dope a l'ytterbium. L'etude de ce cristal pompe par diode, pour la premiere fois a 976 nm, a montre une large accordabilite et une bonne efficacite en fonctionnement continu. Un oscillateur femtoseconde a base de ce cristal fut ensuite realise. Des impulsions de 90 fs ont ete obtenues avec un miroir a absorbant saturable pour verrouiller les modes en phase ; ces impulsions sont les plus courtes jamais obtenues avec un cristal dope avec des ions ytterbium. On a ensuite developpe un amplificateur regeneratif dans un systeme d'amplification a derive de frequence. Une amplification d'un facteur 2. 10 9 avec une energie par impulsion de 21 mj a ete obtenue conduisant a des impulsions recomprimees de 350 fs avec une energie de 12 mj.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 250 p.
  • Annexes : 295 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-014691
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.