Analyse comparee des recepteurs d 1 de la dopamine chez les vertebres : definition des caracteres fonctionnels specifiques de chacun des sous-types du recepteur d 1

par STEPHANE LE CROM

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de Philippe Vernier.

Soutenue en 2000

à PARIS 11, ORSAY .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'action de la dopamine dans les cellules est transmise par sa fixation sur des recepteurs qui appartiennent a deux classes, d 1 et d 2. Quatre sous-types du recepteur d 1 (d 1 a, d 1 b/d 5, d 1 c et d 1 d) ont ete clones jusqu'a present chez les vertebres. L'analyse evolutive montre que les sous-types d 1 a et d 1 b sont les plus conserves alors que les sous-types d 1 c et d 1 d sont absents chez les mammiferes. Malgre cette diversite, les fonctions de la dopamine dans l'organisme ne peuvent pas etre rapportees a l'action d'un sous-type precis. C'est pourquoi au cours de ce travail nous avons identifie des caracteres fonctionnels capables de distinguer chacun des sous-types et de comprendre pour quelle raison ils ont ete conserves chez les vertebres. La desensibilisation est un des parametres fonctionnels les plus important. Le recepteur d 1 a se caracterise par une baisse d'activite forte et biphasique, le recepteur d 1 b par un profil proche avec une amplitude plus faible consequence de son activite constitutive. Enfin, le recepteur d 1 c ne semble pas etre capable de se desensibiliser. La construction de chimeres entre chacun des sous-types du recepteur d 1 et la proteine gfp ont permis la visualisation des recepteurs au cours de la desensibilisation. Elles montrent que l'internalisation ne semble pas, pour les recepteurs d 1 de la dopamine, intervenir dans le processus de desensibilisation fonctionnelle. L'activation simultanee des recepteurs a 1 de l'adenosine bloque l'activite des recepteurs d 1. L'analyse des voies de signalisation mapk a montre que l'activation de la voie erk etait rapide et forte, et differente selon les sous-types. La voie p38 n'est que faiblement activee et la voie jnk semble ne pas l'etre du tout. Il semble donc que les mecanismes d'activation et de regulation des voies de signalisation differencient les sous-types du recepteur d 1 chez les vertebres. Ces parametres participent de facon majeure a la transmission regulee des fonctions de la dopamine dans l'organisme.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 252 p.
  • Annexes : 419 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-014683
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.