Contribution a l'etude de commandes directes du couple et du flux de la machine a induction comparaison de methodes de commande - utilisation du concept des sous-espaces de regulation des sorties - mise en uvre de controles directs linearisants

par CHADY EL MOUCARY

Thèse de doctorat en Sciences et techniques

Sous la direction de ADEL RAZEK.

Soutenue en 2000

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Dans la continuite des travaux menes au laboratoire de genie electrique de paris (lgep) dans le domaine de la commande, ou l'experience portait sur la commande basee sur la methode a flux oriente (mfo) et sur la synthese d'observateurs (lineaires, non-lineaires, adaptatifs) de flux rotorique, le travail de cette these porte sur l'etude et la mise en uvre experimentale des differentes variantes de la famille de commande connue sous le nom de commande directe de couple et de flux statorique ou dtfc, a savoir : switching table (st) (table de commutation avec hysteresis de couple et de flux statorique), direct self control (dsc) (minimisation des commutations des interrupteurs de l'onduleur), stator flux vector control (sfvc) (decouplage couple/flux statorique et commande de l'onduleur en mli). En outre, en collaboration avec le laboratoire des signaux et systemes (lss), nous avons etudie et implante experimentalement differentes methodes de commande directe de couple et de flux statorique basees sur le concept des sous-espaces de regulation de sortie ou output regulation subspaces (ors). Dans son principe de base, cette methode est proche de la commande dtfc/st mais l'apport du concept des ors permet de developper une loi de commande sans les approximations classiques (resistance statorique negligeable, dynamique du couple simplifiee) amenant a de meilleures performances en terme de reduction des perturbations du couple et du flux statorique autour de leurs valeurs moyennes et du bruit acoustique. D'autre part, dans le cadre des commandes basees sur une mli de l'onduleur, on a etudie et mis en place experimentalement deux nouvelles methodes. Le principe de base de ces methodes repose sur la determination d'une matrice de decouplage linearisante qui permet de controler separement le couple electromagnetique et le module au carre du flux statorique de la machine. Dans ce sens, cette strategie consiste en un controle directe linearisant (cdl). On a egalement etudie et mis en uvre differentes methodes d'estimation du flux statorique : reconstruction du flux statorique a partir de l'estimation du flux rotorique, estimation directe en boucle ouverte, observation avec des gains variables.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 194 p.
  • Annexes : 75 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-014678
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.