Dynamique des lignes de flux a basse temperature dans le supraconducteur bi2 sr2 ca1 cu2 08

par DIDIER MONIER

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de MICHEL HERITIER.

Soutenue en 2000

à PARIS 11, ORSAY .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les vortex se depiegent de leur site d'ancrage par saut thermiquement active tant que la temperature est elevee. A tres basse temperature, ce scenario n'est plus possible et l'on devrait observe une configuration fige de vortex. Or, les nombreuses relaxations magnetiques prouvent que les taux de relaxation r ne saturent pas vers zero : les vortex sont donc toujours mobiles. L'explication la plus convaincante fut donnee par l'effet tunnel. Nous avons tout d'abord confirme ces resultats et montre que les dependances de r en temperature et en champ magnetique n'etaient pas expliquees par les theories tunnel basees sur la deformation elastique du reseau de vortex. Nous mettons en evidence l'existence d'un point d'inversion a t = 2. 8 k qui separe probablement les regimes tunnel et thermique. Nous nous sommes ensuite interesses a la thermalisation de l'echantillon. L'autorechauffement du materiau, avait en effet ete propose comme cause possible a la saturation des taux magnetiques lorsque t 0. En provoquant des instabilites thermo-magnetiques du gradient de vortex forme dans l'echantillon, nous montrons que l'auto-rechauffement est faible mais responsable de la forme tres inhabituelle des barrieres d'energie effective que nous observons. Cependant, cela n'est pas suffisant pour saturer les taux r. Enfin, nous avons simule la dynamique, a temperature finie, de vortex dans echantillon 2d dans lequel sont reparties des sites d'ancrages forts, c'est a dire des systemes analogues aux echantillons irradies. Premierement, nous montrons que la dynamique presente deux regimes distincts : un regime plastique, a faible temperature, dominee par des deformations plastiques et gouvernee par des barrieres d'energies pratiquement constantes. Le regime haute temperature, de type ecoulement fluide, presente des barrieres fortement croissantes avec le courant. Nous proposons de mesurer le deplacement transverse des vortex pour caracteriser la transition entre les deux regimes.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 135 p.
  • Annexes : 155 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-014659
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.