Etude de l'effet des contraintes sur un systeme pluri-articule dans une tache de construction de trajectoire

par YVES KERLIRZIN

Thèse de doctorat en Sciences et techniques

Sous la direction de THIERRY POZZO.

Soutenue en 2000

à PARIS 11, ORSAY .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le theme des travaux effectues dans le cadre de ces differentes etudes portait essentiellement sur l'analyse de differents types de contraintes s'effectuant sur un systeme pluri-articule dans une tache de construction de trajectoire. L'hypothese principale etait ici la capacite des sujets a construire une trajectoire rigoureusement rectiligne au cours de differentes conditions experimentales. Ce travail se fixait trois objectifs principaux : le premier consistait a observer les consequences d'un type de saisie (lever vs porter) d'un objet pour son elevation. L'idee etait ici de voir si en fonction des degres de liberte differents mis en jeu dans l'execution du mouvement, un type de saisie ou un autre pouvait plus facilement permettre au sujet la construction d'une trajectoire donnee. Le deuxieme objectif visait a verifier l'importance de la consigne (trajectoire rectiligne vs mouvement libre) dans la definition et la realisation d'une tache motrice donnee, et a montrer qu'il est possible a un sujet de construire dans l'espace une trajectoire rectiligne. Le troisieme aspect aborde portait sur le niveau de controle moteur. Differents auteurs suggerent que la formation de la trajectoire se refere a la planification et au controle de la cinematique du mouvement, avec une representation du mouvement formulee en termes de trajectoire de la main (hypothese du controle spatial). Mais la production de la trajectoire peut egalement etre interpretee comme le resultat de l'ensemble des actions des moments et des forces (torseurs) s'exercant au niveau des articulations. Nous avons evoque differents modeles de controle moteur. Les donnees que nous avons recueillies soulignent l'existence de covariations fortes a la fois au plan cinematique (analyse en composantes principales) et a la fois au plan dynamique (coefficient de covariance des moments articulaires). Meme s'il nous est difficile d'apporter une reponse a ces questions, dans la mesure ou ce debat n'est toujours pas tranche a l'heure actuelle, nous nous placons ici dans une perspective mecanique et dynamique consistant a affirmer que c'est la dynamique (l'action des torseurs au niveau des articulations) qui cree la cinematique specifiee ici comme contrainte. De ce point de vue, une evolution possible de ce travail consisterait a affiner l'approche dynamique, en prenant en compte l'action de ces torseurs s'exprimant au niveau des articulations du corps dans sa globalite du corps (et non limite a l'aspect purement focal du geste que nous considerons comme etant indissociable de l'apprehension totale du mouvement). Si l'on emet l'hypothese que le moment positif cree par l'abaissement du sujet pour saisir la boite est compense par un moment negatif cree lors de l'elevation de l'objet, compensation d'autant plus efficace que l'execution du mouvement s'effectue a vitesse maximale lors de l'elevation, la prise en compte et l'etude plus approfondie des differents moments pourrait souligner l'etroite relation liant la regulation du centre de masse, les moments desequilibrateurs creees par la flexion du sujet lors de la saisie de l'objet et les moments reequilibrateurs crees au niveau focal par le mouvement du membre superieur, et transmis au corps dans sa totalite.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 130 p.
  • Annexes : 120 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-014656
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.