Modelisation et compression d'un signal ultrasonore a-scan

par SEBASTIEN MAIZY

Thèse de doctorat en Sciences et techniques

Sous la direction de JACQUES OKSMAN.

Soutenue en 2000

à PARIS 11, ORSAY .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'objectif de cette these est de modeliser en vue d'une compression un signal ultrasonore a-scan. Pour detecter des defauts dans des materiaux, des techniques sont mises au point telles que le controle non destructif ultrasonore. Mais les signaux recuperes (a-scan et b-scan) presentent le double inconvenient d'etre lourds au stockage et difficiles a interpreter. Le but ici n'est pas d'interpreter le signal (et de dimensionner les defauts), mais de le comprimer tout en conservant l'information relative aux defauts. Pour ce faire, nous classifierons les methodes de compression en deux categories : les methodes generiques (qui peuvent s'appliquer a n'importe quel signal discret : lempel ziv, jpeg, transformee de karhunen loeve et en ondelettes, ) et les methodes dediees (methodes qui tiennent compte de la specificite ultrasonore du signal). Les methodes generiques testees sont les plus couramment repandues dans la litterature et nous permettent d'arriver a des premiers resultats de compression (50% pour les methodes sans perte, 90% avec perte). Mais elles presentent l'inconvenient de devoir reconstituer le signal pour l'interpreter. Les compressions dediees se presentent sous deux formes : d'abord il s'agira d'ameliorer les compressions generiques en les dediant a nos signaux (methodes qui presentent encore l'inconvenient de devoir repasser par l'etape d'une reconstruction temporelle du signal comprime), puis dans un deuxieme temps de modeliser le signal de maniere a ne conserver que les parametres qui seront directement relies a l'identification du defaut. En conclusion nous montrerons l'interet du modele parametrique qui ne se justifie que si l'on arrive a identifier le defaut depuis le jeu de parametres sans passer par la recontruction du signal (compression > 95%), et mettrons en evidence la methode qui a l'heure actuelle est la plus efficace.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 213 p.
  • Annexes : 101 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-014651
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.