Diversite genetique de populations europeennes et americaines de mais : analyse moleculaire et morphologique

par CECILE REBOURG

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de ALAIN CHARCOSSET.

Soutenue en 2000

à PARIS 11, ORSAY .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Cette etude se situe dans le cadre de la caracterisation des ressources genetiques. Elle vise a definir les grands types de mais europeen et a les comparer aux principales races americaines pour cela, 220 populations de mais ont ete etudiees au niveau morphologique et au niveau moleculaire par analyse rflp sur melanges d'adn. Les populations presentent une variabilite morphologique tres forte pour differents caracteres lies a la precocite, la forme de l'epi ou de la panicule. Au niveau moleculaire, la richesse allelique et la diversite totale sont tres elevees. Les populations sont tres contrastees, une large part de la diversite s'expliquant par la diversite inter-population (g s t de 36%). Le materiel americain apparait plus polymorphe que le materiel europeen, l'introduction du mais en europe s'etant accompagnee d'une perte de richesse allelique. Nous avons pu distinguer plusieurs types de mais europeens et proposer un scenario concernant leur origine. Un premier ensemble de populations cultivees en espagne du sud semble derive des premieres introductions de mais des caraibes. Un second ensemble cultive en italie apparait proche du type sud-americain cateto. Par ailleurs, de nombreuses populations du nord et de l'est de l'europe sont tres proches du type nord-americain northern flint qui semble avoir fortement contribue a l'etablissement du materiel europeen. Les populations des pyrenees et de galice forment une race tres homogene qui pourrait resulter d'hybridations entre des populations originaires d'amerique du nord et des populations originaires d'amerique du sud. Nos resultats ont permis d'apporter des elements nouveaux en ce qui concerne l'histoire de l'introduction du mais en europe. Par ailleurs, cette etude montre que l'analyse d'un large echantillon de populations par la technique rflp sur melanges d'adn permet d'effectuer des classifications de populations utiles a la gestion des collections de ressources genetiques et a leur utilisation en selection.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 91 p.
  • Annexes : 154 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-014537
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.