La situation de contact linguistique au Zai͏̈re (R. D. C. ) : français, kikongo, lingala, swahili et ciluba

par F. Shabendelo Mulamba Watema

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Bernard Laks.

Soutenue en 2000

à Paris 10 .


  • Résumé

    Le point de depart dans cette etude est l'introduction du francais comme langue etrangere d'intercommunication nationale au zaire (rdc). Celle-ci coincide avec la colonisation dont la donnee premiere et la plus importante est l'insertion de differents peuples en une seule entite politique qu'est le zaire actuel. Les implications de la coexistence du francais avec les parlers de ces peuples en general et avec les langues nationales en particulier ont forme le noeud central de tous nos developpements. Le probleme du devenir de la langue francaise, pose par le biais de l'avenir des langues nationales en a ete l'aboutissement logique. Les differentes parties qui forment le canevas de cette etude restent fideles a ce cheminement. En effet, avant l'introduction de la langue francaise, quelques langues zairoises assumaient la fonction d'intercommunication entre certains peuples qui vivaient sur le territoire non encore erige en etat. Ces langues de large diffusion s'etaient constituees differemment : soit a titre de << lingua franca >> a la suite de contacts et echanges commerciaux qui se faisaient en des strategiques : comme le kikongo et le lingala ; soit qu'elles etaient des idiomes de certains peuples comme le ciluba ou le zande ; soit enfin, qu'elles etaient des langues d'importation etrangere comme le swahili. Nous avons consacre une grande reflexion aux langues nationales a la fois a cause de leur anteriorite a l'avenement du francais et a cause de leur importance au sein de la communaute nationale. Nous avons etudie les rapports des unes avec les autres. L'objectif vise estde faire apparaitre les differences entre elles et de montrer surtout que les locuteurs francophones zairois ont conscience de ces differences. Nous avons montre, par la meme, l'hypothese selon laquelle le comportement du francophone zairois, vis-a-vis du francais, varie selon qu'il est locuteur de telle langue nationale. Bref: le statut du francais se definit par les rapports qui existent entre lui et les autres varietes du repertoire linguistique de ses locuteurs.

  • Titre traduit

    The situation of linguistic contacts in Zai͏̈re (R. D. C. ) : french, kikongo, lingala, swahili and ciluba


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 334 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. : f. 305-328

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T00 PA10-68
  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T00 PA10-68
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.