La dynamique entrepreneuriale en milieu rural en République populaire de Chine : les entreprises non-agricoles dans le district de Zhangpu et la municipalité de Yong'an (province du Fujian), 1978-1996

par Louis Augustin-Jean

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Philippe Hugon.

Soutenue en 2000

à Paris 10 .

  • Titre traduit

    ˜The œentrepreneurial dynamic in rural China : the non-agricultural entreprises in Zhangpu district and Yong'an municipality (Fujian province), 1978-1996


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La thèse analyse le développement des entreprises rurales en chine a travers l'étude de deux districts de la province du Fujian depuis l'implantation des reformes de 1978. Elle montre ainsi comment ce développement se structure autour d'un espace, grâce a l'utilisation de ressources culturelles. L'existence d'activités non agricoles en milieu rural depuis de nombreux siècles et l'accent mis a la création d'entreprises industrielles dans les districts chinois depuis 1949 ont été les facteurs qui ont permis l'éclosion des entreprises rurales après 1978. Les reformes n'ont pas permis l'établissement d'une réelle économie de marche. L'économie néoclassique est donc en partie impuissante a expliquer la forme prise par le développement des entreprises rurales. Grâce a une analyse systémique, nous avons donc isole les facteurs structurants. Les autorités locales ont été considérées comme ayant une action influençant le plus celle des autres acteurs et le développement local. Elles sont aussi déterminantes dans l'établissement des règles qui permettent de structurer cet espace. Elles ont enfin une action décisive sur l'existence d'un climat de risques et d'incertitudes. Dès lors, elles conditionnent la forme prise par les réseaux et par les règles. Les chefs d'entreprises ont ainsi la possibilité de participer au développement en créant des liens avec les autorités locales, en dépit des surcoûts occasionnes par l'acceptation du système de justification des autorités locales. Cependant, les risques qui demeurent concernant le respect des contrats et sur les modes de propriété pourraient gêner le développement futur. Cela est vrai pour les entreprises collectives comme privées. Par contre, de nombreuses entreprises ne peuvent pas bénéficier des réseaux avec les cadres et demeurent dans un état proche de l'informalité. Ces entreprises, qui sont beaucoup plus nombreuses que les autres, ne participent pas vraiment au développement local

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (527 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 486-527

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T00 PA10-62
  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T00 PA10-62
  • Bibliothèque : Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : G 1406
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.