Les noms propres dans le roman de Tristan en prose

par Florence Nicolas-Plet

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de François Suard.

Soutenue en 2000

à Paris 10 .


  • Résumé

    Le tristan en prose, roman du xiiieme siecle, herite a la fois des tristan en vers du xiieme siecle, et du lancelot en prose, son modele et concurrent. Longtemps recopie, il inspira d'autres oeuvres en europe, et les indices de son succes sur plusieurs siecles abondent. Ce pivot de l'histoire litteraire arthurienne presente plus de 200 noms propres face a la foule des anonymes. Notre propos est de degager les proprietes et le fonctionnement des anthroponymes et toponymes, donnees romanesques fondamentales. Qu'est-ce que le nom propre arthurien ? selon la linguistique, un monstre grammatical et semantique ; selon les historiens, un hybride issu de fossiles celtiques et du systeme onomastique en mutation au xiiieme siecle ; selon les etymologies isidoriennes, la clef des etres et des lieux. Pour identifier la personne, la recherche du nom genere dialogues ritualises, investigations hasardeuses, scenes de meconnaissance, de reconnaissance. Le roman porte a leur apogee incognito et renommee, donnees fondamentales d'un monde arthurien voue a la compilation des grands noms. Par ailleurs, le nom propre classe son referent : en situation, d'abord, par le choix rarement innocent de l'anthroponyme, parmi les termes d'adresse et les designatifs ; par sa forme, il classe aussi dans l'espace, le temps et la societe (en particulier, il federe les lignages) ; enfin, le nom, qu'il soit prodigue ou retenu, range le porteur a sa juste place dans un espace romanesque sature. Surtout, le pouvoir du nom propre lui donne sa pleine signification : la simple faculte de decrire personnage ou lieu,d'accompagner l'action, peut se muer en puissance active propre a inflechir le cours du recit. Des lors, nous pouvons proposer quelques << gloses aventureuses >> : par l'examen du nom, les figures de l'autre (geants, fous, roi marc) ou le banal castel marin entrent en resonance avec les grands noms du roman : palamede, lancelot et tristan.

  • Titre traduit

    Prosper names in the prose Tristan


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2007 par H. Champion à Paris

La Création du Monde : les noms propres dans le roman de "Tristan en prose"


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 645 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. : p. 583-619. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T00 PA10-58
  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T00 PA10-58
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2007 par H. Champion à Paris

Informations

  • Sous le titre : La Création du Monde : les noms propres dans le roman de "Tristan en prose"
  • Dans la collection : Nouvelle bibliothèque du Moyen Age , 84 , 0769-0940
  • Détails : 1 vol. (511 p.)
  • ISBN : 978-2-7453-1569-4
  • Annexes : Bibliogr. p. [491]-506. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.