Validation et réparation des graphes conceptuels

par Juliette Dibie-Barthélemy

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Alexis Tsoukiàs.

Soutenue en 2000

à l'Université Paris-Dauphine .


  • Résumé

    Le travail présenté dans cette thèse s'inscrit dans le cadre général de la validation des connaissances. Nous donnons une solution pour valider et réparer des bases de connaissances construites sur le modèle des graphes conceptuels, qui est un modèle de représentation des connaissances de la famille des réseaux sémantiques. Notre approche est composée de deux phases. La première phase est syntaxique : elle permet de s'assurer que la base de connaissances est structurellement bien construite en fonction des définitions du modèle des graphes conceptuels. Lorsque la base de connaissances n'est pas syntaxiquement valide, une réparation syntaxique est proposée pour aider le concepteur à corriger chaque erreur de la base de connaissances. La deuxième phase est sémantique : elle permet de confronter la base de connaissances à des contraintes exprimées sous la forme de graphes conceptuels et certifiées fiables. Nous proposons deux catégories de contraintes ; des contraintes négatives qui permettent de représenter de la connaissance qui ne doit pas se trouver dans la base de connaissances, et, inversement, des contraintes positives qui permettent de représenter de la connaissance qui doit se trouver dans la base de connaissances. La phase de validation et de réparation sémantiques a lieu en deux étapes. Tout d'abord, nous proposons une validation sémantique relativement à des contraintes négatives. La réparation sémantique associée permet au concepteur de choisir entre plusieurs changements à effectuer sur la base de connaissances pour la réparer. Ensuite, nous proposons une validation sémantique relativement à des contraintes positives. La réparation sémantique associée aide le concepteur à corriger chaque erreur de la base de connaissances.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 135 p.
  • Annexes : 101 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Dauphine (Paris). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MF-2000-DIB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.