La segmentation de la gestion des ressources humaines au sein des entreprises françaises : recherche et analyse des facteurs déterminants

par Guillaume Lainé

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Danièle Blondel.

Soutenue en 2000

à l'Université Paris-Dauphine .


  • Résumé

    L'objet de la recherche est de discuter l'hypothèse selon laquelle il existe au sein des entreprises françaises deux types d'espaces professionnels, l'un régi selon des règles de même nature que celles prévalant sur le marché externe, l'autre où les ressources humaines sont gérées au sein d'un marché interne. Cette hypothèse fait directement référence à la théorie de la segmentation du marché du travail développée par Doeringer et Piore (1971). Suite à une série d'analyses théoriques et empiriques, un modèle d'entreprise a été construit à partir des enseignements tirés des réflexions menées et du travail séminal de Teece, Pisano et Shuen (1997) traitant des capacités dynamiques et du management stratégique. Il met en évidence et explicite l'existence d'interactions entre les stratégies menées par les firmes, leur positionnement de marché, leurs processus managériaux et organisationnels, leurs actifs spécifiques et leurs modes de gestion des salariés. De fait, non seulement les déterminants actuels des pratiques de gestion des ressources humaines sont identifiés mais en plus leur lien est établi. Ce travail permet d'appréhender les fondements de l'hypothèse défendue. L'entreprise gère un espace professionnel comme un marché interne de sorte à permettre et favoriser les processus d'apprentissage individuel et collectif à l'origine de ses capacités dynamiques et dynamiques proactives. Capacités qui lui permettent de faire face aux changements rapides de son environnement et d'être acteur, à son profit - et par l'innovation - de ces changements. Par ailleurs l'entreprise réunit les conditions nécessaires pour qu'un espace professionnel demeure à l'écart des processus d'apprentissage de sorte à ce qu'elle puisse recourir de manière structurelle à de la main d'œuvre externe. Recours à de la main d'œuvre externe qui lui permet de se prémunir d'une dégradation de ses profits en cas d'alea conjoncturel et ce, en mettant fin aux contrats de travail des salariés concernés.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 536 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 169 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Dauphine (Paris). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.