L'entrée dans l'entreprise des jeunes diplômés : une approche en termes de tensions de rôles

par Serge Perrot

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Pierre Romelaer.

Soutenue en 2000

à l'Université Paris-Dauphine .


  • Résumé

    L'entrée dans l'entreprise des jeunes diplômés est un domaine de recherche encore peu étudié, qui se caractérise par la diversité et l'éclatement des courants : notre analyse de la littérature identifie et explore cinq approches dominantes. A l'issue de cette analyse, nous proposons de recourir à la théorie des rôles, cadre conceptuel prometteur pour éclairer notre problématique, en privilégiant l'étude des conséquences des tensions de rôles (ambiguïté de rôle et conflits de rôles) sur un certain nombre d'indicateurs de réussite ou d'échec du processus d'entrée : la satisfaction, l'implication affective, les intentions de départ, l'engagement, et le sentiment de performance. Ce sont en effet les indicateurs généralement retenus pour l'évaluation du processus d'entrée. Le recours aux concepts de tensions de rôles pour l'étude d'un échantillon de jeunes diplômés nouvellement embauchés constitue une première originalité. De plus, l'analyse de la littérature met en évidence la nécessite de créer, pour la mesure des conflits de rôles, une nouvelle échelle qui permette de rendre compte de l'approche théorique multidimensionnelle du construit, c'est-à-dire d'une alternative à l'utilisation de l'échelle de Rizzo, House et Lirtzman (1970). La construction d'une nouvelle échelle que nous proposons à cet effet est inspirée du << paradigme de Churchill >>, et s'appuie sur un travail d'enquête à la fois qualitatif (entretiens) et quantitatif (questionnaires). Cinq dimensions du concept de conflits de rôles sont ainsi mises en évidence. Pour les autres variables, les échelles utilisées proviennent principalement de recherches antérieures et ont toutes fait l'objet d'un pré-test. Dans un deuxième temps, notre recherche identifie les formes spécifiques de tensions de rôles permettant une prédiction optimale des variables expliquées, à l'aide d'analyses de régressions multiples puis des modèles d'équations structurelles.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 458 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 435 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Dauphine (Paris). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1591-2000-14
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.