Genèse de Lamiel : le chaînon manquant

par Serge Linkès

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Béatrice Didier.

Soutenue en 2000

à Paris 8 .


  • Résumé

    L' @étude de Lamiel, manuscrit d'un roman inachevé, permet d'examiner in vivo la construction du texte stendhalien. Toutefois, cette étude suppose que l'on replace ce manuscrit dans son contexte, le fonds des manuscrits de Stendhal, dont il est indissociable. La mise en place d'une méthodologie s'appuyant sur les nouvelles technologies de l'information a permis de réaliser une analyse matérielle (papier, encres, scripteurs. . . ) du dossier de genèse. Cette analyse a mis à jour le premier jet inédit de Lamiel (dont l'édition diplomatique est présentée en annexe) et a rétabli la chronologie de la rédaction de l'oeuvre. A la lumière de ces nouvelles informations et de l'analyse génétique du texte, cette thèse examine les pratiques d'écriture de l'auteur dans sa dernière oeuvre et tente d'éclairer, sous un jour nouveau, les procédés de composition utlisés par Stendhal dans ses oeuvres maîtresses. De plus, l'analyse génétique sert de support à un discours critique qui propose de voir dans Lamiel le signe d'une nouvelle version de l'invention et d'une conception différente de l'écriture. . .


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 740 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr f.365-405

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 1483
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.