Le Roman des guerres de l'indépendance de Cuba : 1898-1951

par Sylvie Bouffartigue

Thèse de doctorat en Études hispaniques et latino-américaines

Sous la direction de Paul Estrade.

Soutenue en 2000

à Paris 8 .


  • Résumé

    Le roman cubain, depuis le XIXème siècle, avait été un des supports de la définition de l'autochnie et de l'identité nationale. Dès 1898, les auteurs trouvèrent massivement dans l'histoire récente de leurs luttes émancipatrices (Guerre de Dix ans, "Petite guerre", Guerre de 1895), frustrées par l'intervention nord-américaine, matière à écriture de la mémoire collective. La représentation de la Geste nationale, articulée autour d'archétypes permanents mais évolutifs, leur permit de constituer une imagerie spécifique et fédératrice. Sa fonction première était de concrétiser l'existence du lien social qui s'était parachevé dans la lutte contre le système colonial esclavagiste espagnol. L'identité et la Nation s'étaient forgées dans l'épreuve de la pratique historique ; l'écrire c'était la renforcer encore en des temps de doutes. Commémoratifs, hagiographiques ou critiques. . .


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (935 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 1481

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Casa de Velázquez. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.