L'acquisition de particules de portée en français, anglais et allemand L2

par Sandra Benazzo

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Clive Perdue.

Soutenue en 2000

à Paris 8 .


  • Résumé

    @Cette thèse traite de l'acquisition non guidée d'une L2 par des apprenants débutants, dans une perspective fonctionnelle et discursive. L'étude porte sur l'acquisition d'une famille d'éléments de nature adverbiale - correspondant aux termes français aussi, seulement, même, encore, déjà - appelés "particules de portée" puisqu'ils portent sur un autre constituant de la phrase. Certaines particules - notamment aussi, seulement, même - sont considérées comme marqueurs de focus, le constituant dans leur portée coïncidant avec le focus de l'énoncé. Leur acquistion est étudiée à travers l'analyse de la production langagière, d'apprenants hispanophones du français, italophones de l'anglais et italophones de l'allemand L2, enregistrés sur une période d'environ 30 mois (données du programme dit ESF, Perdue 1993). . .


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 370 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr f. 357-364

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 1442
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.