La matière et son épaisseur dans la peinture depuis 1945

par Jean-Louis Beaudonnet

Thèse de doctorat en Arts plastiques

Sous la direction de Edmond Couchot.

Soutenue en 2000

à Paris 8 .


  • Résumé

    Cette thèse porte sur la période allant de la dernière guerre à aujourd'hui. L'apparition ponctuelle de peintures dont la matière est épaisse suscite diverses interrogations. Une distinction est faite ici entre la matière peinture et la matière peinte, servant d'habitude à une représentation du réel allant jusqu'au trompe-l'oeil. La peinture matiériste implique une nouvelle perception de sa réalité, plus haptique, car elle impose que le corps entier du spectateur se déplace pour saisir toutes les singularités de son relief. La matière peinture ruine aussi la perspective linéaire. Par ailleurs, son épaisseur fait émerger la présence du corps. . .


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 361 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr f. 330-347

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 1429
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.