Recherches pour une théorie matérialiste générale de la création picturale

par James Gregory Becht-Delsart

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Alain Badiou.

Soutenue en 2000

à Paris 8 .


  • Résumé

    Notre projet est de poser les fondements d'une conception radicalement matérialiste de la création artistique, immergée en l'innommable couche physique fondamentale de l'être et du non-être. L'artiste, en retranscrivant des sensations brutes pas encore nommées, se tient au bord de l'absence de sens et échappe à la production d'objets esthétiques, dont la répétition est la marque normative du contrôle étatique de l'art. Il ne procède pas à une mise-en-forme productrice d'un sens nouveau ni à la manifestation de quelque idée, mais à l'inscription d'un signifiant neuf, forme dénuée de sens. La création de ce signifiant en-plus dans l'ordre d'une culture est possible de ce qu'un réel de purem̀atière informe et innommable, le chaos, troue par son insistance tout ensemble symbolique. . .


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 298p
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr p.280-298

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 1425
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.