La formation et les formateurs en Italie : évolutions et tendances : le cas du Piémont

par Bruno Bernardo Isetta

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Jean-Claude Combessie.

Soutenue en 2000

à Paris 8 .


  • Résumé

    La these propose une analyse des diversites historiques, sociales, culturelles et professionnelles du metier de formateur et des nombreuses questions que souleve aujourd'hui son evolution : descendant d'une riche tradition historique et educative, ce metier est en effet en profond renouvellement. Le domaine territorial de cette recherche est la region du piemont en italie. La premiere partie presente la litterature existante sur le debat institutionnel, social et scientifique puis sur le cadre historique, legislatif et organisationnel de la formation et sur les caracteristiques du marche du travail dans le piemont. La seconde partie analyse les lignes de continuite entre les courants historiques, puis les transformations et les clivages qui structurent, dans les annees 90, l'espace de la formation au niveau regional ; elle compare aussi les modeles pedagogiques, les strategies de marche, les types d'offre et de public, l'organisation du travail et les divers profils de formateurs. S'appuyant sur des interviews approfondies et des questionnaires, la troisieme partie traite : des determinants sociaux de l'acces au metier (trajectoires sociales et scolaires, parcours de professionnalisation) ; des conditions d'exercice professionnel des formateurs, de leurs pratiques et de leurs concurrences ; de leurs motivations et de leurs representations du metier, de l'identite professionnelle et de leur sentiment d'appartenance a une communaute professionnelle ; de leur perception des innovations et des transformation du metier et de leurs enjeux futurs. La recherche confirme la polysemie du terme "formateur" et l'heterogeneite des fonctions, des representations et des conditions d'exercice. La stratification socioprofessionnelle est complexe, les profils largement differencies et le metier de formateur "en general", appris sur le terrain, demeure socialement peu visible et peu legitime : la reference a une communaute professionnelle homogene et autonome semble donc assez problematique. Une hierarchie toutefois se profile qui en vient a constituer deux groupes de formateurs : cet element de diversification et de tension signale aussi un principe de structuration qui peut guider l'analyse des evolutions opposant les definitions sociales de metiers au profil "noble" et les autres au profil "anodin".


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1107 f
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.: f. 800-818

Où se trouve cette thèse ?