De l'unanimisme nationaliste au concept de citoyenneté : les militant(e)s marocain(e)s des droits de l'Homme

par Marguerite Missoffe-Rollinde

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de

Soutenue en 2000

à Paris 8 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'objet de cette recherche est l'analyse de l'application d'un principe a vocation universelle sur un terrain necessairement specifique, a travers le parcours d'hommes et de femmes engage(e)s dans les mouvements de defense des droits de l'homme au maroc, depuis. L'epoque du protectorat jusqu'a l'arrivee du gouvernement d'alternance de abderrahmane youssoufi, en mars 1998. Les references permanentes des militant(e)s interroge(e)s a des evenements ou courants intellectuels fondateurs au niveau national ou international, ainsi qu'a des lieux qui ont joue un role cle dans leur formation, permettent de degager trois grandes periodes dans ce mouvement : la lutte pour le droit des peuples, mais aussi pour les libertes publiques, portee par le mouvement national, sous le protectorat, puis au debut de l'independance ; la defense des prisonniers politiques liee a la lutte revolutionnaire de la generation marxiste des annees soixante-dix ; enfin, dans les quinze dernieres annees, la participation des militants des droits de l'homme au mouvement associatif qui emerge au maroc. Ce passage, au sein d'un meme mouvement, de l'unanimisme national au concept de citoyen, en passant par le marxisme, permet d'etudier les mecanismes d'identification a l'oeuvre et de relever en quoi ils entrent en concurrence ou en convergence avec un modele universel. Ce modele, celui des droits de l'homme, peut-il amener ces militants a depasser les references a une identite communautaire, fondee sur l'appartenance a une communaute nationale ? ou, au contraire, en quoi ces references les conduisent-ils a une logique de fermeture sur "soi" en tant que membre d'une ethnie, d'une religion, d'une nation. . . . Une telle approche aboutit a nommer les tabous, ceux qui relevent de la societe, de la tradition ou du pouvoir, mais aussi de l'interieur de ces mouvements. Elle permet aussi de reperer les tentatives, heureuses ou malheureuses, de depasser ces tabous pour rejoindre l'universalite des droits de l'homme.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 742 f
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.: f. 498-521

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : F 1391/1,2 TH
  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.