Propositions pour une typologie des méthodes de langues

par Henri Besse

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Jean-Claude Chevalier.

Soutenue en 2000

à Paris 8 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Une double interrogation oriente cette these (de 1500 pages en quatre tomes) : si les "methodes de langues" etrangeres ou secondes (l2) sont des "combinaisons relativement fixes de croyances (beliefs)" (stem), pourquoi ne pas etudier ces "croyances" en tant que telles, et pourquoi ne pas etudier leurs "combinaisons" telles qu'elles sont attestees dans le discours des didacticiens, en s'interrogeant sur ce qu'elles presupposent ? le premier chapitre explicite les outils conceptuels utilises, ainsi que la methode et le point de vue adoptes. Le second critique une douzaine d'inventaires des methodes", entendus comme des classifications peu typologisees, et reduit leurs criteres les plus debattus a quatre questions : comment faire comprendre a des eleves qui debutent l'apprentissage d'une l2 les signes constitutifs de cette l2 ? comment leur faire apprendre ce qui organise ces signes en un systeme different de celui qu'ils pratiquent deja ? dans quel type de discours vaut-il mieux presenter a des debutants ces signes qui leur sont etrangers ? dans quel ordre, a la fois institutionnel et didactique, est-il preferable de les leur enseigner ? les quatre chapitres suivants, apport principal de la these, recensent les reponses que la tradition occidentale de l'enseignement/apprentissage les l2 leur a apportees, et s'interrogent sur les (pre)conceptions, quant au langage et aux langues, que ces reponses mettent en jeu. Les resultats de cette these sont d'abord dans le detail des analyses des "cas" retenus, lesquelles explicitent les principales techniques qui ont ete seculairement utilisees pour enseigner les l2, ainsi qu'une partie des "croyances", ordinaires ou plus savantes, qui les sous-tendent. Ce qui conduit a problematiser un enseigner/apprendre apparaissant comme moins tributaire, pour ce qui est de l'action didactique, d'une organisation "cognitive" inherente a l'espece humaine, sur laquelle nous n'avons guere de prise, que d'une construction socio-historique s'inscrivant dans la longue duree.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (1511 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.: f. 1465-1500

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Département d'études de français langue étrangère. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot Centre Doc Recherche (Lyon).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T 2000 BES
  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : W 528/1-4THC
  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.