La grille : de l'archétype à sa transgression (dans la peinture moderne, du cubisme aux années minimalistes)

par Gilles Liard

Thèse de doctorat en Art

Sous la direction de

Soutenue en 2000

à Paris 8 .


  • Résumé

    Image de la modernite, la figure de la grille est reperable dans toutes les periodes de l'expression picturale, depuis 1907 jusqu'aux annees 1960. D'abord virtuelle, consequence d'un processus analytique dans les oeuvres des peintres cubistes, la grille s'est ensuite imposee comme un outil, participant a l'expose de l'esthetique des theoriciens, soutenant les methodes des pedagogues, organe experimente garant de la structure de l'oeuvre. Matrice de dispositifs picturaux, paree de son statut d'archetype, la grille a apporte la clarte au plan mis en vue du tableau ; assise probante de l'objet peint, elle a impulse l'elaboration des procedes plastiques adequats. Chargee de montrer le bien-fonde d'une demarche, la grille a transmis et s'est transmise, dotant l'oeuvre ainsi que son auteur de l'aura moderniste. Elle a participe a la constitution du mythe de la modernite comme structure ouverte a l'alterite. Objet reel reproductible, elle est un bien partage, un lien entre les poles de creation et les evenements artistiques de l'histoire de son siecle, solidaire des caracteres modernistes exprimes. Aux fonctions dont les peintres avaient jusqu'alors voulu doter la grille s'ajoute la dimension metaphorique. Le reseau conventionnel se refere a une realite exterieure a l'objet specifiquement pictural. Il sert de tremplin aux propos qui excedent les rigueurs formelles et les limites imposees aux genres. La grille integre son propre depassement. Elle est appelee a sa propre transgression. L'objet, singulier desormais, fonde sur des relations poetiques, donne a voir et signifie ; il doit resonner en atteignant son public. Les dispositifs plastiques de trois peintres particuliers sont etudies dans la 2eme partie de ce memoire : jasper johns met en scene la realite de son quotidien et la perception qu'il en a. Brice marden mene dans la dissolution de la grille une quete spirituelle des energies environnantes. Francois rouan met en oeuvre une poetique de la materiologie, une esthetique de la transmutation. Chez ces artistes, la grille genere des images propres, consubstantielles aux procedes. La foi en la viabilite de la peinture a la fin du xxeme siecle est la marque du caractere utopique, que la grille a toujours soutenu, des demarches plastiques analysees ici.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 340 f
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.: f. 316-323

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : SA 1356 TH
  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mfiche 223/2498
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.