Differenciation des cellules tueuses naturelles (nk) a partir de cellules souches hematopoietiques normales et pathologiques (leucemie myeloide chronique)

par GERALDINE WEIL CARAYOL

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Anne Caignard.

Soutenue en 2000

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La transplantation de cellules souches hematopoietiques allogenique est un traitement de choix de nombreuses hemopathies malignes. Quelle que soit son origine, le greffon allogenique comprend d'une part des cellules souches pouvant reconstituer de facon durable l'hematopoiese et, d'autre part, des cellules immunocompetentes cytotoxiques (t ou nk). Ces cellules immunocompetentes sont responsables d'une complication importante de la greffe de cellules souches allogeniques, la reaction du greffon contre l'hote (gvhd) et contribuent egalement de facon significative a l'effet anti-tumoral associe a la greffe, l'effet gvl. Notre recherche s'est articulee autour du role des cellules nk dans la greffe de cellules souches hematopoietiques afin de mieux comprendre leur role dans la gvhd et l'effet anti-tumoral. Nous avons analyse le profil cytokinique associe a la survenue de gvhd aigue. Nous avons montre par pcr quantitative qu'on ne pouvait pas mettre en evidence de profil d'expression de cytokines de type 1 ou 2 chez l'homme. Les cellules nk sont egalement des acteurs de l'effet gvl. Nous avons donc mis au point un systeme de differenciation in vitro des cellules nk afin d'evaluer le potentiel nk de differentes sources de cellules souches. Nos travaux concluent a un potentiel nk equivalent entre le sang de cordon, la moelle osseuse et les cellules mobilisees de sang peripherique. Notre modele de differenciation in vitro constitue egalement un moyen puissant de tester le potentiel lymphoide nk d'une population de cellules souches leucemiques pour apprehender les deficits fonctionnels des cellules nk peripheriques chez ces patients. Nos resultats suggerent que les progeniteurs leucemiques produisent de facon autocrine ou paracrine de l'il-15 et detournent les signaux de transduction vraisemblablement au profit de la proliferation et le maintien de la survie du progeniteur.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 172 p.
  • Annexes : 473 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS2000
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.