Interactions trophiques et dynamiques des populations dans les écosystèmes marins exploités : approche par modélisation individus-centrée

par Yunne-Jai Shin

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de Philippe Cury.

Soutenue en 2000

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les objectifs de cette thèse sont d'identifier les questions écologiques soulevées par la pratique d'une gestion écosystémique des pêches, et d'y apporter des réponses, en testant des hypothèses de fonctionnement des écosystèmes marins, et en évaluant les effets de la pêche et de sa gestion sur les écosystèmes. A cette fin, notre travail s'appuie sur l'élaboration et l'utilisation du modèle multispécifique OSMOSE. OSMOSE est un modèle individus-centre visant à être complémentaire d'autres modèles multispécifiques halieutiques, en permettant l'étude de dynamiques spatiales structurées en age et en taille, selon des scénarios de pêche varies. L'hypothèse d'une prédation opportuniste, fondée sur la taille corporelle des poissons et leur co-occurrence spatio-temporelle, est au cœur de la démarche. Ainsi, plutôt que d'appréhender les réseaux trophiques à partir de relations interspécifiques établies, ceux-ci sont considérés comme étant fondamentalement dynamiques. La validité du modèle est d'abord testée en confrontant les dynamiques simulées aux observations faites dans les écosystèmes marins. Deux propriétés essentielles sont ainsi retrouvées : la relative stabilité de la biomasse et du spectre de taille des écosystèmes, contrastant avec la variabilité des dynamiques spécifiques. Afin d'évaluer les modifications induites par la pêche sur la structure des communautés, trois attributs du spectre de taille sont étudiés par simulation (pente, intercept et courbure). L'évolution de ces grandeurs en fonction de l'effort de pêche est caractérisée par une rupture de pente qui correspond au maximum soutenable des captures de pêche. Ce résultat permet ainsi de proposer un indicateur du niveau d'exploitation de l'écosystème. Enfin, l'effet

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 255 p.
  • Annexes : 460 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS2000
  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque d'ichtyologie.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : ZW SHIN, Yunne-Jai
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.