Recherche de molecules protectrices contre la cytotoxicite induite par les moutardes sur un modele d'epithelium respiratoire in vitro

par STEPHANE RAPPENEAU

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Francelyne Marano.

Soutenue en 2000

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'utilisation du gaz moutarde (yperite, sm) represente toujours une menace potentielle en raison de l'absence de therapeutiques efficaces. Les cibles principales de cet agent vesicant sont la peau, l'il et l'appareil respiratoire. La mise en evidence des proprietes alkylantes de sm a conduit au developpement des moutardes a l'azote utilisees actuellement en chimiotherapie anticancereuse. Leur usage therapeutique s'accompagne d'effets secondaires lies a leur toxicite. La recherche de molecules susceptibles de reduire la toxicite cellulaire des moutardes est donc un enjeu important. Nous avons recherche des molecules susceptibles de reduire la cytotoxicite de sm et de la mechlorethamine (hn2) sur un modele in vitro de cellules epitheliales bronchiques humaines (16hbe14o). L'evaluation d'un certain nombre de molecules a fait ressortir les points suivants : 1) les molecules les plus efficaces sont celles capables de reduire l'alkylation des cibles cellulaires. Cette reduction peut etre obtenue soit en piegeant la moutarde au niveau extracellulaire grace a des molecules disposant d'une fonction thiol immediatement accessible comme la n-acetyl-cysteine, soit en empechant la penetration de la moutarde au niveau cellulaire a l'aide d'inhibiteurs du transport a la choline (cas de hn2). La meilleure strategie de traitement avec ces molecules est le co-traitement immediat mais ces molecules gardent une certaine efficacite en traitement curatif contre hn2 (jusqu'a 3 h) mais restent inefficaces contre sm ; 2) les inhibiteurs de la poly(adp-ribose)polymerase ne sont efficaces qu'a court terme sur l'atteinte du metabolisme energetique ; 3) les moutardes induisent un stress oxydant precoce mais les antioxydants se sont reveles inefficaces

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 157 p.
  • Annexes : 203 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS2000
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.