Stress photooxydant de l'uva : implication de l'ion fer et de son metabolisme (proteine de regulation du fer et ferritine)

par ANNE GIORDANI

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de Patrice Morlière.

Soutenue en 2000

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Il est admis que l'irradiation de cellules par l'uva conduit a la formation d'especes reactives de l'oxygene pouvant induire des reactions d'oxydo-reduction impliquant des ions fer. Par ailleurs, les zones de peau exposees de facon chronique a la lumiere uv accumulent des ions fer et de la ferritine. La ferritine pourrait jouer un role protecteur en limitant la quantite d'ions fer disponibles dans la cellule. L'homeostasie du fer est controlee par la proteine de regulation du fer (irp-1). L'irp-1 controle en particulier la traduction des arnm codant la ferritine en se fixant sur une structure particuliere, l'element de reponse au fer (ire). Les objectifs de cette etude sont d'examiner d'une part les relations existant entre le contenu en ferritine et la sensibilite aux uva mesuree par la viabilite cellulaire et la peroxydation lipidique membranaire et d'autre part, les effets des uva sur irp-1 en suivant les deux formes moleculaires connues de cette proteine, l'aconitase cytoplasmique et la forme fixant l'ire. Nous avons montre qu'une surcharge en ions fer chez des fibroblastes et des keratinocytes conduit, apres 18 h d'incubation, a une augmentation du contenu en fer et de la synthese de ferritine. Nous avons constate que le fer potentialise les consequences du stress photooxydant uva sur la mortalite cellulaire et sur la peroxydation lipidique. Nous n'avons observe dans ces conditions aucune protection des cellules ni contre la peroxydation lipidique membranaire, ni contre la mortalite cellulaire uva-induites, par une surexpression de ferritine. L'activite aconitase cytoplasmique et la capacite de l'irp-1 a fixer l'ire sont inhibees par les uva, aussi bien chez les keratinocytes que chez les fibroblastes. Les deux molecules ne sont pas inactivees selon les memes mecanismes. L'importance des inactivations des deux formes moleculaires de l'irp-1 reside dans le fait que les uva n'induisent pas le passage d'une forme a l'autre de la proteine, mais exercent une reelle action inhibitrice sur celles-ci avec des consequences evidentes quant a la regulation du metabolisme du fer. L'inhibition de l'irp-1 observee peut conduire a la synthese de ferritine. Celle-ci ne presente pas de propriete antioxydante contre les ions fer dans le cas d'une irradiation uva, ions fer dont le metabolisme n'est plus strictement regule par irp-1.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 197 p.
  • Annexes : 176 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS2000
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.