Figures géographiques dans l'art occidental. Les formes de l'échange.

par Laurent Grison

Thèse de doctorat en Lettres, sciences humaines et sociales

Sous la direction de Christian Grataloup.

Soutenue en 2000

à Paris 7 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le but de nos travaux est d'analyser et de comprendre l'usage des figures géographiques dans les représentations artistiques du XVè s. à aujourd'hui, dans le cadre de la civilisation occidentale. Nous définissons la figure géographique comme une forme fondamentale de l'espace, un chorème. C'est une figure de sens, un trope, qui porte sur le signifié. Notre postulat de départ est que l'art est écriture créative de l'espace : les artistes sont des producteurs d'espaces tout autant que des utilisateurs d'espaces. Nous considérons que nulle représentation de l'espace, nulle utilisation d'une figure géographique, n'est innocente, c'est-à-dire sans arrière-pensées ou soumise au seul hasard. La représentation est toujours polysémique et porte un sens plus ou moins explicite à travers des éléments de spatialité repérables. Nous montrons que les figures géographiques, éléments rhétoriques fondamentaux, sont utilisées pour convaincre. Souvent métaphores prégnantes, elles font plus qu'illustrer : elles déterminent le sens des représentations. Considérant les figures géographiques comme l'ossature de la pensée représentative ou créatrice, nous envisageons les dynamiques de celles-ci dans l'espace et le temps. En étudiant tout particulièrement les figures du carrefour et de la bifurcation dans de nombreuses œuvres, nous mettons au jour des systèmes complexes de références. Nous proposons plusieurs concepts opératoires dont ceux d' "interspatialité", "d'indice de distanciation" et d' "orbialisation". Notre démarche géographique est comparative et notre travail croise, de facto, plusieurs disciplines universitaires. Nous définissons une rhétorique de l'espace qui est une sorte de topologie artistique, une science des lieux qui est aussi celle des figures géographiques. Nous choisissons de nommer cette science la "chorémartistique".

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (627 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 500 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2000) 127

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 7380
  • Bibliothèque : Institut de géographie. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : MF 3244
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.