Contribution à l'étude des structures rythmiques en parole lue et en parole spontanée : autour de l'accent focal en coréen et en français

par Moon-Kyou Park

Thèse de doctorat en Lettres et sciences sociales

Sous la direction de Elisabeth Guimbretière.

Soutenue en 2000

à Paris 7 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'objectif de cette thèse est l'étude contrastive de certains aspects du rythme (accentuation, variation temporelle, intonation) du coréen par rapport à ceux du français, et ce, dans la parole lue et dans la parole spontanée. Dans une première partie, une étude préliminaire a été menée à partir d'un corpus de phrases lues, afin de décrire la réalisation des différents accents, accent de groupe et accent de focalisation et de contraste. Les résultats de cette étude sont les suivants: - les deux langues partagent les mêmes profils temporels et intonatifs qui reflètent l'accent de groupe: on observe une congruence entre syntaxe et prosodie; - par contre les structures prosodiques sont distinctes quant à la réalisation de l'accent focal et de contraste. Cette différence est encore plus visible dans le corpus de français produit par la locutrice coréenne, chez qui on note une interférence de la prosodie de la langue maternelle sur celle de la langue cible. A partir des résultats obtenus dans l'étude préliminaire, nous nous proposons de consacrer la seconde et majeure partie de la thèse à l'étude de la réalisation acoustique et perceptive de différentes catégories accentuelles (accent de groupe et accent régulateur rythmique), autour de l'accent focal, dans les deux langues, et ceci dans un corpus de parole lue et spontanée. Plus particulièrement, les variations des durées sont méthodiquement analysées an niveau des différents domaines prosodiques (des segments phonétiques aux énoncés en passant par les syllabes, les groupes rythmiques et les séquences rythmiques). L'influence des accents sur les profils temporels y est également évaluée. Un des résultats qu'il convient de retenir est celui du rôle crucial de l'accent focal dans l'organisation rythmique du spontané.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 415 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2000)117
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.