Quand dire c'est faire advenir : L'annonce du handicap, analyse d'un phénomène social total, étude comparative des stratégies de communication (...) élaborées par les dispositifs sociaux français et québécois

par Marc Brzustowski

Thèse de doctorat en Lettres, sciences humaines et sociales

Sous la direction de Henri-Jacques Stiker.

Soutenue en 2000

à Paris 7 .


  • Résumé

    L'analyse des formes d'édictions et de réception de l'annonce du handicap nous permet d'examiner la qualité des échanges symboliques entre la personne accidentée et le dispositif qui l'accueille. A partir de cette "scène inaugurale" ou "symbolisateur nodal", nous tâchons de déconstruire les dimensions d'un "phénomène social total", reliant l'individu au collectif et l'aidant à transiter de la plus complète dépendance physique à l'autonomie sociale : L'étude des pratiques médicales et de réadaptation dans l'environnement nous conduit à examiner les cadres historiques, contextuels, juridiques et conceptuels (épistémologie du champ intellectuel et scientifique) dans lesquels est pensée cette codification du rapport du corps blessé au corps social. . . Le terrain choisi est celui de la comparaison entre les systèmes sanitaires et sociaux français et québécois, qui interroge l'éthique de responsabilité des concepteurs et de circuit de réadaptation, c'est-à-dire leur capacité à infléchir, à partir de cet échange fondamental, la répartition des tâches et des services selon les besoins de la personne. Elle fait apparaître une différence d'orientation entre l'organisation française fortement institutionnalisée et recentrée autour de la compétence biomédicale et le système dés institutionnalisant mis en oeuvre au Québec. Ce dernier modèle ouvre sur une analyse dynamique des articulations favorisant l'appropriation par la personne du processus de transformation corporel, identitaire et statutaire traversé.


  • Résumé

    Analysing modes of announcing and receiving the news of handicap permits to examine the quality of symbolical exchanges occurred between the accident victim and the structure in charge. From this opening scene, also called "nodal symbolizer", we make an attempt to separate the aspects of a "global social phenomenon", so as to connect the individual to the community and allow him to pass from utter physical dependence to social autonomy. Studying medical and rehabilitation practices, we are led into an examination of historical, contextual, legal and conceptual frames within which this codified relation of injured body to social body is being thought out. . . We compare social and health systems between France and Quebec asking the designers of this rehabilitation network about their ethical code of responsibility that is their capacity to modify from this basic exchange the distribution of tasks and services according to the needs of the person. A different trend is to be observed between the deeply institutionalised French organization, centred around biomedical skills, and the disinstitutionalised system implemented in Quebec. The latter leads into a dynamic analysis of articulations contributing to a personal appropriation of body, identity and status transformation they had to undergo.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 663 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière. Service commun de la documentation. Bibliothèque Chevreul.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2000)112

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 5676
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.