La place du corps dans la psychanalyse : le corps dans les troubles allergiques

par Ma Antonia Reyes Arellano

Thèse de doctorat en Sciences humaines cliniques

Sous la direction de Paul-Laurent Assoun.

Soutenue en 2000

à Paris 7 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Ce travail vise à étudier le statut des phénomènes somatiques dans la théorie psychanalytique. Nous nous sommes ainsi intéressés au repérage de la place du corps dans les travaux psychanalytiques, plus précisément de l'entité corporelle dans le phénomène allergique. Notre problématique examine les liens entre le "corps" et les ressorts inconscients qui se dégagent du "choix allergique". Nous proposons, en conséquence, une conception du système immunitaire conçu comme une "carte d'identité" organique. Une identité qui nous conduit à penser que le "choix allergique" est une sorte d'agression subjective perpetuée contre l'organisme. A la lumière de cette hypothèse, notre approche métapsychologique s'avère essentielle afin d'examiner de plus près le rôle de l'inconscient dans la constitution du lien entre le corps et la "psyché" et d'analyser, de même, le problème du phénomène somatique grâce à la métapsychologie.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 330 p.
  • Notes : Reproduction autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL(2000)103
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.