Le probleme de la construction de la notion dans la poesie de patrick kavanagh et derek mahon

par Maryvonne Hutchins-Boisseau

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de PAUL VOLSIK et de MARIE LINE GROUSSIER.

Soutenue en 2000

à Paris 7 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Ce travail, a la croisee de deux disciplines, linguistique et poesie, explore le processus de construction de notions definies, dans le cadre de la toe proposee par a. Culioli, comme des "faisceaux de proprietes physico-culturelles". La construction du sens d'un enonce passe par la structuration de. Ces rameaux de proprietes, et notre analyse met au jour une modalite du processus general de construction que nous designons sous l'expression de modulation epiphorique. Il s'agit d'un enchainement regle d'operations de reperage, de filtrage et de transfert metaphorique. Appliquee a l'analyse de notions cles dans la poesie de p. Kavanagh ("star", "clay"), et d. Mahon ("light", "stone"), ainsi qu'a l'analyse de trois tropes (oxymore, metaphore, comparaison), cette procedure nous a permis, du point de vue de la linguistique, de souligner le role crucial des operations de determination et d'approfondir le rapport entre les deux modes fondamentaux de determination : quantification et qualification. Cette approche nous a amenee a envisager les designateurs lexicaux comme les marqueurs meme des glissements semantiques et variations inscrites dans le texte. Du point de vue de la poesie, elle montre que les facteurs prosodiques ne sont pas des ajouts mais sont des "traces" des operations mentionnees. Elle nous amene egalement a envisager le sens comme effectue par le lecteurcoenonciateur qui accomplit, a distance, le meme travail de modulation epiphorique que renonciateur-poete. Le sens construit est un sens parmi d'autres et le texte garde tous ses droits : l'activite d'interpretationne se laisse pas enfermer dans un systeme metalinguistique mais l'application raisonnee d'une theorie linguistique participe a la decouverte du sens.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 435 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 335 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.