Actes poetiques : le jeu de la loi dans la genese de l'ecriture et du sujet chez virginia woolf

par Aileen Philips

Thèse de doctorat en Études nord-américaines

Sous la direction de Daniel Ferrer.

Soutenue en 2000

à Paris 7 .


  • Résumé

    Les textes de virginia woolf portent en eux des inscriptions de leurs propres geneses. Plus precisement, les scenes de l'ecriture tissees a travers la structure diegetique de ces textes fonctionnent a la fois comme des representations de la genese de l'ecriture et comme des mises en scene de cet evenement. Dans chaque cas, la genese de l'ecriture accompagne l'engendrement du sujet. On pourrait donner a un des elements qui figure de facon decisive a travers ces mises en scene, le nom de "loi". Il s'agit d'une force exterieure qui, en premier lieu, barre le chemin, en arretant le processus de l'ecriture pour finalement, et de facon paradoxale, participer a la constitution de l'ecriture produite et du sujet qui emerge. Cette etude se propose premierement de comprendre ce qui fonctionne commela "loi" dans les textes analyses et tente ensuite de decouvrir comment l'ecriture et le sujet se mobilisent pour negocier un passage au-dela de l'obstacle impose. Elle vise a la fois ce qui fonctionne comme une force de loi externe et interne au texte : d'abord, ce qui vraisemblablement intervient de l'exterieur du texte pour empecher son engendrement, et ensuite ce qui constitue la force de loidu texte, ce qui accorde a un texte la possibilite de fonctionner lui-meme comme une force de loi en imposant la singularite de son propre idiome vis-a-vis des conventions pre-etablies ou il prend son depart. La mise en relation des trois textes de woolf qui forment l'objet de cette etude, a savoir, the voyage out, to the lighthouse, et between the acts, rend manifeste une evolution decisive du rapport a la loi vis-a-vis de l'idiome poetique aussi bien que du sujet. Pour les trois textes etudies ici, la nature de la negociation avec la loi devant laquelle chacun se trouve est determinante dans la construction de sa loi propre. The voyage out se termine par une dissociation entre les dimensions singulieres et universelles dont il a besoin pour inaugurer sa propre force de loi. To the lighthouse, en revanche, n'evite pas, mais plutot se tourne vers la negociation d'un rapport avec les forces de loi exterieures auxquelles il est confronte. Dans between the acts, la loi a laquelle l'idiome du texte est confronte est la sienne. L'idiome de ce texte fait appel aux lois contradictoires qui le constituent, les invitant a un jeu de l'entre-deux afin de degager du conflit, la possibilite de


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 378 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 173 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.