La proposition dans la grammaire generale francaise (1660-1803)

par Valérie Raby

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Sylvain Auroux.

Soutenue en 2000

à Paris 7 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Cette etude a pour objet d'analyser le processus de grammaticalisation de la notion de proposition, mis en oeuvre par la grammaire generale francaise, entre 1660 et 1803. Ce processus est a l'origine de la syntaxe moderne. En effet, ce n'est qu'a partir du moment ou la grammaire prend pour point de depart de ses analyses l'unite propositionnelle qu'elle peut elaborer, en contrepoint de la morpho-syntaxe traditionnelle fondant les regles de construction de l'enonce a partir de l'appartenance categorielle des unites linguistiques, une syntaxe veritable. La recherche d'un point d'articulation entre l'axe de la structure propositionnelle et l'axe des proprietes des parties du discours donne naissance a la distinction entre analyse logique et analyse grammaticale, et permet l'emergence de la notion de fonction syntaxique. Cette grammaticalisation de la proposition suppose a la fois son detachement de son ancrage logique originel, et l'adaptation du format propositionnel sujel-esl-predicat aux enonces linguistiques. Pour cela, les auteurs de grammaires generales sont confrontes a deux problemes distincts : la mise en correspondance, pour la description des constituants de la proposition, des categories logiques et des categories grammaticales ; la description des sequences linguistiques combinant plusieurs propositions. Cette etude montre que la grammaticalisation de la proposition n'est pas un processus historique lineaire. Les modeles theoriques elabores par port-royal. Girard, dumarsais. Beauzee. Court de gebelin, condillac, domergue, destutt de tracy, thiebault et silvestre de sacy evoluent selon des relations complexes d'oppositions partielles, de reprises critiques ou non, et sont largement dependantes des representations admises par les auteurs des rapports entre langage et pensee.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 446 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 113 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.