Trace et psyche chez des sujets ages. Phenomenologie et metapsychologie de l'expression picturale : de l'errance a la halte de l'atelier dans un service de geriatrie

par Marta Matos

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Michèle Huguet.

Soutenue en 2000

à Paris 7 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Ce travail interroge les bases d'un dispositif clinique pour le sujet age hospitalise en moyen ou long sejour, a partir d'un atelier de peinture en hopital geriatrique et selon une orientation qui se nourrit de la psychologie clinique, de la psychanalyse, de l'anthropologie et de l'esthetique. La problematique 1 developpe, a partir de l'experience avec cinq patients, une hypothese qui met en rapport comportements d'errance, signes d'angoisse, acte creatif et troubles dementiels. L'analyse clinique envisage la deambulation de ces patients comme un symptome tout en lui accordant la valeur d'une demande (non formulee et non adressee). L'errance, notamment a la lumiere des conceptions psychanalytiques de l'angoisse, apparait comme metaphore de l'objet perdu. On interroge la fonction therapeutique de la mediation picturale eu egard a l'effritement de l' espace psychique induit par les processus dementiels. La mise en trace sur la feuille blanche, soutenue par l'ecoute du clinicien, constitue un cadre contenant, un point d'ancrage pour le moi dont les processus de pensee tendent a l'evanescence. Les defaillances verbales sont palliees par les fonctions psychocorporelles et sensorielles. Le processus speculaire vient en contrepoids de la dissolution des identifications narcissiques. La feuille blanche fonctionne comme une greffe ou une prothese de l'activite du pcs-cs. La problematique ii associe une reflexion sur le desinteret pour l'art pictural et une interrogation sur les processus psychiques lies au retrait narcissique dans le vieillissement. La problematique iii aborde la trace sous l'angle de la signature et de ses liens a la lettre et a l'image. La clinique incite a penser l'importance du nom propre dans la constitution du sujet et de son identite, suggerant que l'ecriture du nom est peut-etre la resistance ultime aux processus dementiels.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 493 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 224 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 4402
  • Bibliothèque : Ecole normale supérieure. Bibliothèque d'Ulm - Lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.