Les relations intertribales des indiens des plaines du sud des etats-unis de 1820 a 1860 arapahos, cheyennes, comanches, kiowas et kiowas-apaches

par VERONIQUE PEPIN

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Élise Marienstras.

Soutenue en 2000

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Apres une longue migration venue du nord pendant laquelle ils avaient effectue des amities perennes et des animosites ayant parfois conduit au massacre de bandes entieres, les arapahos, les cheyennes, les comanches, les kiowas et les kiowas-apaches occupaient toutes les plaines du sud, dont ils partageaient les territoires de chasse et les paturages de leurs troupeaux de chevaux. Par la guerre, ces tribus obtenaient les honneurs exiges par la hierarchie sociale, les territoires de chasse et les chevaux necessaires a la vie nomade et a leur negoce, et les captifs reconstituant leurs forces demographiques et laborieuses. Le negoce intertribal se developpait entre les tribus alliees et aussi entre les tribus ennemies, d'ou de nombreuses mais courtes treves, avec les pawnees, les osages. . . En1840, apres l'echec de la tentative d'extermination des kiowas par les cheyennes, les tribus formerent l'alliance des cinq, d'origine militaire et economique, qui dura au xixe siecle. L'apparition des tribus deportees par les etats-unis depuis l'est du mississippi ne modifia pas les relations intertribales, elle juxtaposa de nouveaux problemes au schema geopolitique existant. Les tribus y repondirent de facons diverses, par la guerre ou par le negoce. L'influence des blancs prit plusieurs formes. Le mexique profita des guerres autochtones existantes et washington echoua dans ses tentatives de reconciliation intertribale. En revanche, les negociants angloamericains jouerent un role de premier plan : ils oterent aux cheyennes leur fonction d'intermediaires commerciaux, ils haterent le processus de partition des cheyennes et des arapahos en deux groupes du nord et du sud et appuyerent les guerres intertribales par leur demande en chevaux, tout en jouant parfois les intermediaires. C'est surtout a partir de 1850 que la pression des colons et de l'armee americaine commenca a influencer les relations intertribales, les dog soldiers cheyennes amorcant une fusion avec les lakotas.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 539 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 319 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.