L'evolution de la femme et de la famille a travers des contrats de mariage 1888-1994

par Rachida Jerab

Thèse de doctorat en Ethnologie

Sous la direction de Claude Liauzu.

Soutenue en 2000

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Notre problematique du depart etait claire: etudier l'evolution des mentalites de la femme et de la famille a djerba a travers des contrats de mariage entre 1888-1994. Ces documents representent donc avec leurs qualites (instructifs) et leurs defauts (difficultes de lecture, lacunes,. . ) des donnees tres importantes sur l'evolution de l'age au mariage, l'evolution des mentalites des familles, l'evolution socio-economique de la societe a djerba, l'evolution des prenoms, l'evolution de la scolarisation. . . . A travers une centaine de contrats de mariage a djerba, nous avons donc essaye d'etudier les reformes des moeurs et de la societe djerbienne. A travers le questionnaire et les temoignages des femmes, nous avons pu faire un plan historique concernant revolution des mentalites de ces djerbiennes selon leur age et leur categorie sociale, que nous avons decouvert a travers les differentes parties etudiees tout au long de notre these. Nous avons remarque l'evolution de ta famille, des moeurs, les changements de professions traditionnelles, et la disparition d'une architecture originale a djerba. L'evolution des mentalites n'est qn'a ses debuts, mais il est vrai qu'elle a beaucoup progresse et nettement change en quelques decennies et plus precisement depuis les annees 1980. L'affranchissement et la liberation de la femme djerbienne dans << une societe qui a toujours ete male>> n'est qu'a ses debuts de la marche vers l'autonomie et l'independance. L'image qu'on avait de la femme djerbienne d'autre fois, femme enfermee, cloitree, dependante, soumise est entrain de disparaitre. Liberee de tous les handicaps socio-culturels, la femme djerbienne est presque liberee de l'ombre du silence et de l'oubli. Aujourd'hui, la femme djerbienne a decide de s'integrer dans une societe qui lui est etrangere, cette societe structuree, organisee par et pour les hommes. Hier femme soumise, dominee, elle fait preuve aujourd'hui d'etre femme de l'action, femme emancipee, n'acceptant plus la tutelle des hommes, refusant de retourner aux lois des ancetres ou ces femmes vivaient <<mortes vivantes>> enterree sous les commandements des hommes. Nos statistiques, nous ont prouve que la nouvelle generation des femmes scolarisees sont conscientes que toute tentative de reforme dans ce domaine impliquait un combat acharne contre les partisans des courants traditionalistes du pays, ennemis de toute no


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 536 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 78 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2000) 013

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 3971
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.