Reactivite du fer dans les gels et les smectites

par BERTRAND HABERT

Thèse de doctorat en Sciences et techniques

Sous la direction de DOMINIQUE BONNIN.

Soutenue en 2000

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Ce travail etudie le role du fer dans l'evolution du champ proche d'un colis de dechets nucleaires, le systeme etant suppose etre constitue principalement d'un container en acier et d'une argile gonflante. Nous nous sommes donc interesse successivement aux deux thematiques suivantes : - la corrosion du fer metal en presence de smectite. Nous montrons que la corrosion du metal est rapide, meme en milieu anoxyque, et qu'elle a lieu directement entre la smectite et le metal. Au cours de la corrosion les mineraux accessoires semblent reagir directement avec la smectite. - la sorption de l'uranium sur la ferrihydrite. Les experiences chimiques de sorption indiquent un complexe de sphere interne. Or en exafs, nous ne voyons pas de fer dans la sphere de coordination proche (<4a) de l'uranium sorbe. L'uranium semble etre lie a la ferrihydrite par l'eau de cette phase. Le point commun de ces etudes est que, pour la chimie de ces deux phases hydratees en equilibre avec une solution, l'eau de la solution n'est pas responsable des phenomenes que nous observons. Nous montrerons sur le cas particulier de l'experience in situ stripa, que l'on ne peut pas comprendre l'evolution d'un systeme reel comme celui d'une argile compactee face a un corps en acier en terme d'equilibre solide/solution. Dans ce cas particulier, l'etude spectroscopique a permis de realiser que l'on retrouvait exactement les memes caracteristiques a l'echelle microscopique que les experiences de laboratoire. Globalement l'ensemble de ces transformations sont decrites comme de la dissolution precipitation, mais les especes chimiques ne peuvent pas se former en solution. Il est alors essentiel de sortir de la vision solide/solution du systeme et de revenir aux proprietes physiques de l'argile pour donner quelques elements de prediction de l'evolution d'un tel systeme a long terme.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 227 p.
  • Annexes : 150 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2000 516
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 2000
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.