Etude de la physiopathologie de l'infection du systeme nerveux central murin par le poliovirus

par Sophie Girard

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de BRUNO BLONDEL.

Soutenue en 2000

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le poliovirus (pv) est l'agent pathogene de la poliomyelite paralytique aigue (ppa). L'homme est le seul hote naturel pour le pv. Cependant, nous disposons de 2 modeles murins qui nous permettent de reproduire la ppa. Grace a ces modeles nous avons pu etudier la physiopathologie de l'infection aigue de la ppa ainsi que son evolution a long terme. Les paralysies observees au cours de la ppa resultent de la destruction des neurones moteurs suite a la multiplication du pv. Afin de savoir si la destruction de ces cellules par le pv implique un processus apoptotique, nous avons analyse le processus de mort des neurones moteurs dans le systeme nerveux central (snc) murin. Nous avons montre que la multiplication du pv et les lesions du snc observees lors de la ppa sont associees a un processus apoptotique. L'hypothese de la persistance du pv dans le snc ayant ete emise pour expliquer l'etiologie du syndrome post-polio, une pathologie consecutive a la ppa, nous avons teste la capacite du pv a persister dans le snc des souris qui survivent apres l'apparition des paralysies. Nous avons montre que le pv peut persister dans le snc des souris au moins jusqu'a 12 mois post-paralysie. Au cours de la persistance, une restriction de la replication du genome viral a ete mise en evidence au niveau de la synthese des arn +, mais egalement, in vitro, dans un modele d'infection persistante de cellules de neuroblastome imr-32. Ainsi, la restriction de la synthese des arn + pourrait jouer un role dans le mecanisme de persistance du pv. De plus, au cours de la persistance dans les cellules imr-32, nous avons montre que des mutations sont selectionnees dans le domaine d'interaction du recepteur (hpvr) avec le pv. Ces mutations conferent aux cellules

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 238 p.
  • Annexes : 561 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 2000
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.