Etude du role des proteines c-jun et junb et du facteur de transcription ap-1 dans la division cellulaire

par LATIFA BAKIRI

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de Moshe Yaniv.

Soutenue en 2000

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    C-jun et junb sont des membres de la superfamille des proteines a bzip qui participent a la formation du facteur de transcription ap-1. Nous avons construit des alleles inductibles de c-jun et junb en les fusionnant avec le domaine liant l'hormone du recepteur a l'stradiol. En utilisant ces alleles, nous avons constate que l'activation de c-jun met en route un programme de mort cellulaire dans les fibroblastes nih3t3. L'apoptose est dependante de l'activite transcriptionnelle de c-jun, est modulee par bcl-2 et les proteases ice et s'accompagne d'une induction de la transglutaminase. A l'inverse, l'activation de june n'altere pas la viabilite cellulaire mais provoque une accumulation des cellules dans la phase g1 du cycle cellulaire, principalement mediee par une repression transcriptionnelle d'un effecteur cle de la transition g1/s : la cycline d1. Nous avons analyse les variations qualitatives et quantitatives de c-jun et junb dans les cellules cyclantes. La phosphorylation de residus specifiques de junb par la kinase mitotique cdc-2/cyclineb est associee avec une diminution de la proteine en mitose et au debut de g1. A l'oppose, c-jun ne varie pas mais subit une phosphorylation n-terminale qui augmente son pouvoir transactivateur. Dans la mesure ou junb reprime tandis que c-jun active la transcription de la cycline d1, cette modification du rapport c-jun/junb pourrait etre un signal positif de progression vers la phase s et constituerait un nouvel exemple de connexion reciproque entre la machinerie du cycle cellulaire et les facteurs de transcription. Ap-1 est constitue d'une collection de dimeres entre les proteines jun, fos et les proteines bzip apparentees. La formation de chaque complexe depend strictement des affinites de dimerisation et de l'abondance relative des monomeres qui le composent. Chaque dimere est fonctionnellement unique si on considere ses genes cibles et son pouvoir transactivateur. Pour progresser dans l'identification des fonctions des complexes ap-1 individuels, nous avons concu des poly-proteines de fusion dans lesquelles deux monomeres jun et fos sont lies par un polypeptide flexible. Nous avons montre in vitro et dans des cellules en culture que ces dimeres forces presentent les memes caracteristiques que les complexes naturels. Nous avons ensuite apporte, a l'aide de ce systeme, des arguments supplementaires en faveur d'une participation des dimeres c-jun/fra-1 et c-jun/fra-2 a la multiplication cellulaire. Ces mono-chaines constituent un outil original et efficace permettant, sans perturber l'equilibre des autres complexes, d'analyser un dimere ap-1 particulier.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 228 p.
  • Annexes : 258 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 2000
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.