Etudes des effets pulmonaires et systematiques du monoxyde d'azote inhale

par CHRISTOPHE ADRIE

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de ANH TUAN DINH XUAN.

Soutenue en 2000

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'utilisation du no gaz a initialement cree un engouement en raison de sa double selectivite avec une action vasodilatatrice preferentielle au niveau des alveoles ventilees d'une part et d'autre part une action selective sur la circulation pulmonaire evitant les effets hypotensifs systemiques observes lors de l'administration intraveineuse de vasodilatateurs. De nombreuses investigations tant experimentales que cliniques ont permis d'ameliorer nos connaissances tant sur les effets therapeutiques que sur les modalites pratiques d'administration. S'il est bien etabli que ce moyen therapeutique represente un progres important dans la prise en charge de l'hypertension arterielle pulmonaire persistante du nouveau-ne, d'autres etudes mieux conduites semblent necessaires pour mieux preciser l'indication du no inhale dans le sdra, l'hypertension arterielle pulmonaire primitive ou au decours d'une transplantation pulmonaire. L'absence d'effets systemiques a ete remise en question avec la mise evidence d'effets du no inhale sur les elements figures du sang. L'effet anti-agregant plaquettaire est maintenant bien etabli avec des consequences benefiques (pathologies coronariennes) ou deleteres (hemorragiques, en particulier chez le nouveau-ne). Les effets du no inhale sur l'hemoglobine sont egalement etudies. Jusqu'a recemment, l'hemoglobine n'etait consideree que comme une molecule responsable de la degradation du no en nitrite et nitrate. Un role de transport et de modulation du tonus vasomoteur a ete mis en evidence. Ce gaz est actuellement a l'etude dans la drepanocytose ou il pourrait avoir un interet dans la prevention de la polymerisation de l'hemoglobine.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 133 p.
  • Annexes : 134 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2000 487
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 2000
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.