Les dinophycees benthiques du sud ouest de l'ocean indien : especes nouvelles, ecologie et potentiel toxique

par LOIC TEN HAGE

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées. Sciences médicales

Sous la direction de Michèle Guyot.

Soutenue en 2000

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Dans le sud-ouest de l'ocean indien, on denombre plusieurs types d'intoxications humaines par consommation d'animaux marins, les principales ayant pour origine des toxines produites par les dinophycees benthiques associees aux ecosystemes coralliens. Longtemps ignorees dans cette region, ces intoxications font aujourd'hui l'objet d'un interet particulier en raison de la multiplicite des phenomenes presents et du caractere novateur de certaines formes d'entre elles. Le travail effectue durant cette these a eu pour but de contribuer a l'etude des aspects systematiques, ecologiques et toxicologiques des dinophycees benthiques associees, ou potentiellement associees, aux intoxications tropicales par consommation d'animaux marins dans le sud-ouest de l'ocean indien. L'approche systematique et ecologique de notre etude est basee sur la description des dinophycees benthiques presentes dans trois iles francaises de l'ocean indien, a savoir, l'ile de la reunion, mayotte et europa. Cet inventaire qualitatif nous a permis de mettre en evidence une remarquable diversite des dinoflagelles benthiques dans cette region. Parmi les especes identifiees, quatre nouvelles ont ete decrites lors de ce travail : bysmatrum granulosum sp. Nov. , coolia areolata sp. Nov. , prorocentrum borbonicum sp. Nov. Et sinophysis canaliculata sp. Nov. Les analyses chimiques et toxicologiques ont ete effectuees plus particulierement sur deux especes de prorocentrum, p. Arenarium faust et la nouvelle espece p. Borbonicum, mises en culture apres avoir ete recoltees dans la region etudiee. Ces analyses nous ont permis de mettre en evidence le potentiel toxique de ces deux especes. La premiere espece, p. Arenarium, s'est averee produire de l'acide okadaique, principale toxine responsable des intoxications diarrheiques par fruits de mer. La seconde espece, p. Borbonicum, fournit deux types de toxines : (1) des toxines qui presentent une activite similaire a celle de la palytoxine, c. A. D. Qui provoquent une forte depolarisation membranaire, et (2) des toxines qui bloquent les recepteurs nicotiniques a l'acetylcholine. C'est la premiere fois que des toxines ayant ces types d'activite sont detectees dans le genre prorocentrum. Deux nouvelles toxines, la borbotoxine-a et la borbotoxine-b, responsables du blocage des recepteurs nicotiniques a l'acetylcholine ont ete isolees a partir de p. Borbonicum et caracterisees par spectrometrie de masse. En conclusion, les deux especes p. Arenarium et p. Borbonicum representent des nouvelles sources toxiniques potentielles pour le reseau trophique marin. Il serait interessant de preciser le role eventuel de ces especes, ainsi que celui de leurs toxines, dans les intoxications alimentaires rencontrees dans le sud-ouest de l'ocean indien.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 315 p.
  • Annexes : 180 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Géosciences et environnement.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 2000
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.