Effets de surface et d'anisotropie en fatigue multiaxiale

par Maxime Sauzay

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de JEAN LEMAITRE.

Soutenue en 2000

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'etude des pieces metalliques rompues en fatigue montre que les fissures naissent generalement en surface. Nous montrons que cette localisation en surface s'explique partiellement par des glissements plastiques accrus sur le bord libre, dans les grains ou les bandes de glissement bien orientees. Ces resultats sont issus de calculs par elements finis ou de calculs analytiques bases sur des relations de localisation des contraintes en surface decrites dans la these. D'autres effets de surface interviennent et sont discutes comme l'oxydation a l'air libre ou la disparition des dislocations a travers la surface. L'anisotropie de l'endommagement correspond aux orientations particulieres des fissures et est etudiee en monotone et en cyclique. Un modele a deux echelles permettant de predire l'amorcage des fissures est identifie et valide en fatigue multiaxiale.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 188 p.
  • Annexes : 170 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Montpellier. Bibliothèque du LMGC.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH-SAU-00
  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T Paris 6 2000 429
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 2000
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.