1. Etude du pouvoir infectieux du mhv-72 2. Caracterisation de la thymidine kinase du mhv-72 en vue de l'amelioration des traitements anticancereux et antiviraux

par HANA RASLOVA

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de MONIQUE BEREBBI.

Soutenue en 2000

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Pour separer les fonctions impliquees du mhv-72 dans la replication virale et etudier la specificite tissulaire, nous avons choisi le modele de la souris athymique balb/c. Cependant, meme avec de faibles concentrations virales, le pouvoir infectieux etait toujours tres eleve et les souris mouraient un mois apres l'inoculation. C'est la raison pour laquelle nous avons choisi d'irradier le virus aux uv esperant diminuer le pouvoir infectieux au profit de la periode de latence. Nous avons ainsi montre, que l'irradiation aux uv avait un effet dose-dependant sur le temps de survie, sur la replication virale, et avons aussi mis en evidence des modifications dans plusieurs parties du genome viral. L'analyse d'un fragment delete, isole d'une glande mammaire, a revele des rearrangements complexes avec les sequences des rongeurs. D'autre part nous avons suivi l'infection aigue et chronique dans les cellules sanguines des souris athymiques et avons detecte des sequences d'adn viral dans les leucocytes infectes. Le taux le plus eleve de la replication virale etait observe 10 jours apres l'infection, decroissant jusqu'a la mort de l'animal. De plus, nous avons detecte des cellules atypiques semblables du moins sur le plan morphologique, a celles presentes dans le sang des patients souffrant de mononucleose infectieuse induite par l'ebv. Par double marquage, nous avons demontre que ces cellules exprimaient les antigenes viraux du mhv-72 et presentaient le phenotype des cellules b. De plus, contrairement aux souris immunocompetentes, la souris nu/nu ne developpe pas de splenomegalie apres l'infection qui est probablement du a l'absence des cellules t matures. Malgre cela, nous avons detecte une activation des cellules b dans la rate. Enfin,

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 230 p.
  • Annexes : 130 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 2000
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.