Consequences biologiques d'une exposition solaire. Quantification et reparation des lesions bipyrimidiques induites par les radiations ultraviolettes dans l'adn genomique de cellules de mammifere. Role des uva dans la mutagenese solaire

par DANIEL PERDIZ

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de Evelyne Sage.

Soutenue en 2000

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les etudes epidemiologiques et moleculaires suggerent que les photolesions de l'adn induites par les radiations ultraviolettes de la lumiere solaire, et les mutations qui en decoulent, sont impliquees dans l'apparition des cancers cutanes. Les dimeres cyclobutaniques de pyrimidines (cpd), les pyrimidines (6-4) pyrimidones ((6-4)pp) et les photoproduits dewar (dewarpp), photoisomeres des (6-4)pp, sont les trois principales photolesions induites par les radiations ultraviolettes (uv). La 8-oxo-7,8-dihydro-2-desoxyguanosine (8-oxo-dguo) est un dommage oxydatif majeur qui est aussi forme a ces longueurs d'onde. Pour mieux cerner la contribution respective des divers types de radiations uv dans la mutagenese solaire, nous caracterisons l'induction de ces photolesions directement sur l'adn genomique apres irradiations de cellules ovariennes de hamster chinois aux uva (320-400 nm), aux uvb (280-320 nm), aux uvc (200-280 nm) et au simulateur solaire (> 320 nm). Nous demontrons que les uva induisent dans l'adn genomique, des cpd en proportions 1 000 et 100 000 fois moins importantes que les uvb et les uvc, respectivement. De plus, les uva induisent la meme proportion de 8-oxo-dguo que de cpd. La 8-oxo-dguo n'est donc pas la lesion majeure induite a ces longueurs d'onde. Les dewarpp sont a peine detectables apres irradiation des cellules aux uvc et aux uva, alors qu'ils sont mis en evidence apres irradiation aux uvb et avec le simulateur solaire. Nous montrons que les uvb et les uva agissent en synergie pour former les dewarpp. Enfin, nous demontrons que l'elimination des dewarpp est semblable a celle des cpd, c'est-a-dire lente et peu efficace quelle que soit la longueur d'onde utilisee. La composante uva du spectre solaire est donc

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 233 p.
  • Annexes : 442 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 2000
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.