Variations temporelles dans l'interpretation musicale : processus perceptifs et cognitifs

par AMANDINE PENEL

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de Carolyn Drake.

Soutenue en 2000

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Cette these porte sur les processus d'organisation temporelle dans la production et la perception de la musique, apprehendes par l'analyse des variations temporelles systematiques produites dans l'interpretation musicale et par l'etude de leur perception. Deux processus sont presentes : le groupement et l'utilisation d'une regularite temporelle, eventuellement incorpores dans des organisations hierarchiques. Leur validite psychologique est montree a partir des sequences sonores simples, de la parole, et de la musique. Nous nous focalisons ensuite sur l'origine des variations temporelles systematiques produites dans l'interpretation musicale, et proposons : 1) une hypothese de communication structurale (interpretation de la structure musicale et sa communication aux auditeurs), 2) une hypothese perceptive (compensation de biais perceptifs) et 3) une hypothese motrice contraintes motrices). Une premiere experience montre que les variations expressives induisent la perception de pulsations a des niveaux plus eleves, leur role n'est donc pas purement ornemental. Nous testons ensuite les hypotheses proposees pour expliquer les variations temporelles. Les resultats suggerent une preponderance de la structure hierarchique de groupe, avec un ralentissement a la fin (ou au debut) des groupes a tous les niveaux, celle-ci augmentant avec la profondeur hierarchique, et communiquant effectivement une interpretation structurale particuliere (1). L'allongement du dernier intervalle de temps des groupes rythmiques compense le fait que cet intervalle est percu comme plus court qu'il n'est (2). Enfin, une serie d'experience examine la perception des accelerations par rapport aux ralentissements, montrant la synchronisation de rythmes internes

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 256 p.
  • Annexes : 252 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 2000
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.